Home Carnets de voyage Cap sur la Bretagne le temps d’un week-end

Cap sur la Bretagne le temps d’un week-end

25 juillet 2017

Le rythme de Paris est parfois fatiguant. Tous ces gens qui courent après le métro, qui courent pour aller au travail, faire leurs courses et rentrer chez soi. Tout cet environnement peut être stimulant oui, mais également fatiguant. Après 4 mois sans vacances (vous me direz certain(e)s attendent encore bien plus longtemps avant de pouvoir s’accorder quelques jours de répit), l’appel de la nature, des grands espaces est devenu trop fort pour que j’attende les prochaines vacances. Alors le temps d’un week-end, la Bretagne ça vous gagne. C’est proche de Paris, et en plus… il paraît qu’il peut faire beau 🙂

Sur un week-end de trois jours, nous avons bien eu le temps de profiter de la côte bretonne et de ces paysages naturels pour faire le plein d’air frais avant de rentrer sur Paris.

Le Cap Fréhel

Depuis Rennes il faut compter environ 1h30 pour se rendre au Cap Fréhel. En passant par de jolies petites bourgades, la route est propice à l’évasion. Je crois que je suis d’ailleurs tombée amoureuse de plusieurs petites maisons en pierre. Etant désespérément en manque de nature et de grandes étendues, je m’émerveille comme une enfant à chaque virage. Le ciel est couvert, mais la luminosité n’en est que plus belle. Au fur et à mesure que nous approchons du Cap Fréhel, je n’ai qu’une hâte, sortir de la voiture et respirer l’air frais remplis d’iode.

A l’extérieur, le vent est saisissant. Dominant la mer de plus de 70 mètres, les falaises de schiste et de grès rose offrent un spectacle étourdissant. La veste n’est pas de trop, et j’en ai même regretté de ne pas avoir pensé au pull tellement le vent est cinglant. Il m’a suffit de fixer les falaises pour que le temps s’arrête. Puis c’est la valse des oiseaux nicheurs qui m’ont réveillé. Les goélands jouent avec le vent, se laissant emporter par les bourrasques de vent pour repartir au creux des falaises claquées par les écumes.

un week-end_lemonetorange_1

La balade entre les bruyères et les ajoncs ne me laisse pas indifférente. Une multitude de couleur orne le sentier pour le plus grand plaisir de nos yeux et de mon appareil photo. Le panorama sur le paysage environnant y est à couper le souffle, et malgré le temps nuageux, on aperçoit au loin les îles Anglo-Normandes de Jersey.

Saint Malo

Après le Cap Fréhel, direction Saint Malo. Le chemin pour s’y rendre nous fait passer par de jolis petits villages aux maisons de pierre. A l’arrivée sur Saint Malo, on est bien loin de la quiétude du Cap Fréhel. On sent bien que l’été est là et que les touristes ont commencé à prendre d’assaut la ville jadis appelée « Saint-Malo de l’Isle ». Les enfants courent le long des remparts, les amoureux se régalent en savourant une glace du très renommé artisan glacier Sanchez, pendant que je contemple le bleu transparent de la Manche. J’aurais bien trempé mes pieds si l’eau n’avait pas été aussi froide. (La piscine naturelle me faisait drôlement envie quand même 🙂 ).


un week-end_lemonetorange_2

Premier port de la côte Nord, la ville de Saint Malo doit sont charme à ses habitations de pierre et ses petites ruelles étroites où il fait bon déambuler. Seul petit point négatif, l’affluence touristique. Faute à moi-même, le 14 juillet n’était pas la date la plus propice pour profiter d’un calme relatif dans la cité corsaire. J’y retournerai sûrement en hiver où la luminosité doit être magnifique.

Et vous, quel est le coin de Bretagne que vous préférez ?

Bonne journée à tous 🙂

♡♡

Psst: Retrouvez moi sur Instagram ici , Facebook ici et Twitter ici 

Suivez mes aventures sur snapchat, pseudo: lanadje64

Vous aimerez aussi

1 comment

Marine 27 juillet 2017 at 8 h 32 min

Elles sont vraiment très belles tes photos de Bretagne, la lumière est superbe, ça donne vraiment envie ! 🙂

Reply

Leave a Comment